Daniel Martinez : « La montagne remet chacun à sa place »

16 mars 2019 - 17:29

« L’échappée était volumineuse, mais je connaissais les qualités de tous les adversaires qui s’y trouvaient. Et je sais que la montagne remet chacun à sa place. Je ne les ai pas quittés du regard. Sur la fin je me suis donné à mort, et ça a très bien marché. Je craignais bien sûr Simon Yates, puisque nous avons vu qu’il était en très grande forme sur le chrono de jeudi.

Nous confirmons que la Colombie est une puissance mondiale du cyclisme. Nous sommes tous de bons amis, mais nous avons aussi l’intention de prouver que nous sommes une nation forte, même si nous avons tous nos propres intérêts. Nous sommes deux coureurs très différents avec Egan Bernal, d’abord parce qu’il est plus jeune que moi… et qu’il est plus beau ! Nous allons sûrement nous battre pour le classement général dans certaines courses dans le futur, mais je crois que sa supériorité en contre-la-montre fait la différence.
C’est une victoire très importante, c’est un honneur de s’imposer ici. Maintenant, je ne peux que progresser ».

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Paris-Nice

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus